Press "Enter" to skip to content

Un universitaire dresse le Cv peu glorieux de Cabral Libii

Depuis l’annonce de sa candidature au prochain scrutin présidentiel, Cabral Libii ne cesse d’être la cible des critiques qui viennent parfois du milieu universitaire.

C’est le cas par exemple l’enseignant-chercheur Joseph NGAMBI qui, dans une recente publication sur les réseaux sociaux a dressé un Cv peu glorieux du candidat du parti Univers.

Ci-dessous l’intégralité de sa publication :

Qui est réellement Cabral Libii, candidat du parti univers à la présidentielle ?

Profession: Agent public non titulaire en poste à Radio Campus. Ne le cherchez surtout pas à son lieu de travail; vous perdrez votre temps. Vous aurez plus de chances de le trouver sur un plateau TV ou à déambuler dans la rue. Lui-même dit qu’il est payé à rien faire. Il aurait un traitement de 190 mille par mois. Son niveau de vie est pourtant celui d’un PDG d’une entreprise cotée en bourse. Comment fait-il?

Niveau d’études: Apparemment, Master 2 en droit. Franchement, on ne dirait pas. Je l’ai vu buter sur des questions basiques de droit lors de nombreuses sorties télévisées. Il a un niveau embryonnaire qu’il dissimule mal derrière un statut douteux de Juriste. Il ne suffit pas de clamer à tout va qu’on est Juriste. Encore faut-il être convaincant sur les questions de droit, ce que n’est pas Cabral Libii.

Carrière politique: Néant.

Vie associative: coordonnateur de l’association « 11 millions de citoyens ». Il s’agit d’une association à but non lucratif et apolitique.
Inefficacité et échecs: Cabral Libii a lancé une campagne d’inscription de 11 millions d’électeurs sur le fichier d’Elecam. Au bout du compte, on s’est retrouvé avec moins d’inscrits sur ce fichier que lors du début de cette campagne. C’est un échec cuisant que l’intéressé a voulu faire passer pour un succès franc. Certains manquent vraiment de scrupules.

Cabral Libii a détourné cette association de son objet. En effet, il en a fait le principal moteur de son action politique. Cette association dite apolitique fait désormais la politique.

De plus, Cabral Libii utilise cette association pour demander et recevoir des dons, alors que la Loi sur la Liberté d’association interdit aux associations d’en recevoir, à l’exception de celles reconnues d’utilité publique.

Enfin, Cabral Libii se sert de son statut de coordonnateur de cette association pour inciter les membres et non-membres à lui verser la caution pour les élections législatives et municipales, alors que cette caution ne peut être versée qu’au Trésor public après la convocation du corps électoral par décret. Il accepte même des avances. C’est de l’escroquerie, du racket, et du détournement de fonds publics.

Cabral Libii roule pour Biya. Toute son action vise le maintien de Biya au pouvoir. Le parti Univers dont il est candidat est une chapelle du RDPC. Son président, Prospère NKOU MVONDO, a occupé des fonctions importantes au RDPC. Le fait que Cabral Libii se présente au nom de ce parti à l’élection présidentielle n’est pas le fruit du hasard. Par ailleurs, Ce dernier n’a jamais caché son soutien et son admiration pour Paul Biya.

Les trois lettres adressées à Brenda Biya en attestent. L’intéressé y présentait Biya comme un homme vertueux et un modèle d’homme politique, qui a juste le malheur d’être mal entouré. Il a toujours soutenu et fait partie de la milice du système en place agissant dans les campus universitaires, et n’a jamais hésité à poignarder certains étudiants dans le dos, selon les informations disponibles. Enfin, c’est un agent public au service de Biya.

Autres: plusieurs informations concordantes font état d’actes d’escroquerie, notamment de 7 millions de francs à une jeune femme dans le cadre d’un projet d’investissement au Cameroun. La dame vivrait en Europe. D’autres informations disponibles sur les réseaux sociaux font état de l’implication du leader de 11 millions dans une sale affaire de marchés publics où il agirait en tant que complice, receleur et bénéficiaire de ces marchés fictifs, en coaction avec son épouse et sa belle-mère. Ici également, il y a détournement de fonds publics.

Que faut-il en déduire?

– Absence totale d’éthique et de valeurs

– Non-respect, voir mépris total des lois de la République,

– inconsistance totale révélant un personnage Superficiel de tous points de vue, dont le seul code de valeurs est l’argent.

– Un pion du système dont l’action vise le maintien de Biya au pouvoir.

– Je ne suis pas convaincu qu’il est le président dont le Cameroun nouveau a besoin.

Source: camerounweb.com

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons