Press "Enter" to skip to content

Sérail: dos au mur, Mebe Ngo’o demande pardon à Paul Biya

L’ancien ministre des Transports Edgar Alain Mebe Ngo’o jouerait de tout son réseau à Etoudi pour éviter d’être inculpé dans le cadre de l’opération Epervier à croire le journal « Le Point ».

D’après l’hebdomadaire paru ce mercredi, Edgar Mebe Ngo’o aurait dépêché des dignitaires originaires du Sud auprès du Chef de l’État Paul Biya pour implorer son pardon afin que l’entrée du pénitencier de Kondengui lui soit évitée.

Entre autres personnalités citées par le journal comme plaidant la cause de l’ancien ministre, le conseiller juridique du président de la République Jean Foumane Akame et le Secrétaire général du Sénat Michel Meva’a M’eboutou.

Depuis son éviction du gouvernement le 02 mars dernier, des rumeurs courraient sur l’arrestation prochaine de l’ex-ministre qui est cité dans plusieurs affaires aussi bien au Cameroun qu’à l’étranger. Ces rumeurs se sont amplifiées ces derniers jours avec l’annonce d’une enquête par le Contrôle supérieur de l’État (Consupe) sur plusieurs administrations, dont le ministère des Transports.

Les enquêteurs s’intéresseraient à la manière dont l’ex-ministre Mébé Ngo’o a géré le dossier des MA60 du nom des avions chinois acquis par l’État camerounais à un prix exorbitant.

Source: camerounweb.com

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons