Press "Enter" to skip to content

Salatiel tire à boulets rouges sur les Afrima 2017

« Let’s talk Afrima. While the work »… voici la légende qui accompagne le post incendiaire de Salatiel sur sa page officielle. Une mini vidéo de 21 minutes 15 secondes qu’il s’est permis de faire pour « recadrer » les choses. En effet, le boss de Alpha Better Records s’offusque des manquements de ladite cérémonie de récompense qui pour lui « fait du business au lieu de récompenser le travail (le mérite) ».

Et comme on s’y attendait, c’est le cas Montess qui a largement été évoqué. L’auteur de FAP KOLO rassure pourtant n’avoir aucun problème avec Montess qu’il dit « être sa petite sœur et talentueuse artiste » mais tire sur les AFRIMA qui pour lui n’inspire la moindre confiance.

Salatiel dit avoir reçu l’invitation aux Afrima 2017 par mail mais a délibérément décidé de ne pas s’y rendre. Par ailleurs, il confie avoir été approché par le comité des AFRIMA afin que sa team et lui contribuent à la valorisation de ces Awards, mais a dû refusé car ces derniers traînent trop de controverses.

Pour Salatiel, avant même d’en venir aux votes, les nominations aux AFRIMA sont biaisées pour ne pas dire douteuses. Pour conclure, l’ex membre du Da Thrill est revenu sur l’élan patriotique que prônent certains relativement au fait de se satisfaire que Montess soit camerounaise.

Ayant remporté le prix de meilleure artiste féminine d’Afrique centrale, Salatiel estime qu’il y avait mieux, car « à 80% les Afrima pèchent en choisissant le business en lieu et place de vrais artistes qui ont bossé toute une année et font de la musique », a-t-il regretté.

Alors Salatiel dit « se foutre des Afrima (…) et qu’autant travailler et oublier les Awards si ces derniers ne priment pas les méritants »

 

Source: cameroun24.info

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons