Press "Enter" to skip to content

[RETRO] Mysticisme, bisexualité, idylle avec Olomidé, Zomo-Bem déshabille Lady ponce

La guerre sur des réseaux sociaux entre des artistes camerounais prend des proportions inquiétantes. Après les clashes entre Lady Ponce et Longuè Longuè ce week-end, c’est au tour d’Aline Zomo-Bem de faire son grand déballage sur la vie privée de la reine du Bikutsi camerounais. De nouvelles polémiques qui viennent conforter ses vieilles déclarations sur le lesbianisme de Lady Ponce.

Connue pour son parler sans retenue, Tata Aline, a dans une vidéo live sur Facebook a défendu Longuè Longuè qui selon elle est un grand artiste au détriment de Lady Ponce. La « plus fière » des Beti dans une horde de révélations troublantes a traité de tous les noms la chanteuse.

D’après elle, Lady Ponce est une artiste de pacotille. Elle aurait arraché à Amazone, une autre chanteuse son producteur avec qui elle est en relation.
Pire, elle déballe que l’artiste serait très une grande adepte du mysticisme pour se faire connaître et faire même du trafic humain : « Je suis très intelligente, ne me cherchez pas les problèmes. Allez laver vos corps avec l’eau du serpent, avec le sang humain, vendez les os comme dans votre bikutsi. Ne mê Vous voulez tellement la gloire, celle qui vend des os pour être célèbre après la célébrité tourne casaque. Elle fait des enfants avec des infirmiers. Je m’adresse à toi Lady Ponce.»

Lady Ponce serait tristement célèbre comparée à Charlotte Dipanda, la diva camerounaise, il n’y a pas match, selon Zomo-bem : « Tu dis, tu es célèbre. SI tu l’es, va faire des enfants avec des célébrités comme Samuel Eto’o. Tu vas encore chercher des pègres. Tu es une villageoise. On ne connait pas des célébrités au Cameroun. Charlotte Dipanda est une célébrité et elle le confirme dans tout. Lady Ponce tu es mal éduquée, tu n’as pas été à l’école »

Dans cette nouvelle vidéo, elle est revenue sur le lesbianisme de Lady Ponce qui avait porté plainte contre pour diffamation. Ce n’est pas la première fois qu’elle la traite de lesbienne, de coucher avec des femmes. D’après elle, la ponceuse, « l’Afrique en miniature » aurait eu des relations avec des femmes tchadiennes, ivoiriennes. Elle a même mentionné le nom d’une autre chanteuse Mireille Fashion qui serait la femme, la partenaire de Lady.

Pour elle, l’homosexualité est un non-évènement, un détail vu le nombre de « pédés » au Cameroun. « Longuè Longuè tu as tout mon soutien. Même si tu es homo, j’écoute tes musiques parce que tu chantes bien et toi Lady Ponce, tu chantes quoi. Tu parles de Longuè, racontes pour toi. Viens donner les noms de tes amantes. Tu chantes médecin, qui est l’homme de ta vie ? Ta petite sœur Mani Bella a un homme officiel dans sa vie. L’infirmier t’a trompé. Il m’a dit qu’il est Docteur, tu n’as pas honte. Vous qui interviewez Lady Ponce, faites-le dans sa langue maternelle. On honte de ce qu’elle raconte sur des radios et télés, », assène-t-elle

Sa prétendue idylle avec le chanteur congolais a refait surface. Son featuring avec Koffi Olomidé n’était pas une simple collaboration. Elle aurait eu des aventures avec l’artiste, dans l’espoir de se faire un nom, voire se faire mettre la bague au doigt.

Longuè Longuè, le roi du « Facebook » chamboule depuis des mois le monde artistique camerounais avec ses vidéos qui clashent certaines artistes notamment Fingon Tralala, Lady Ponce et autres. Des histoires de vies privées des artistes qu’il étale sur des réseaux sociaux. Ce qui donne place à une guerre de clan qui se joue actuellement entre les pros et les anti-Longuè et qui ne cesse de s’envenimer.

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons