Press "Enter" to skip to content

Présidentielle 2018: des militants du RDPC préparent un coup contre Paul Biya

La présidentielle 2018 approche à grands pas. Et, la mobilisation est perceptible dans les états major de partis politiques. Notamment le RDPC, parti ou pouvoir à Yaoundé depuis 1982. Depuis quelques temps, on enregistre des appels à candidature Paul Biya. Ces militants évoquent les textes du parti qui font du président national le « candidat statutaire » à la présidentielle. Une thèse balayée par l’aile progressiste, tapis dans l’ombre du parti qui estime qu’à 85 ans en 2018 et après 36 au pouvoir, il sera temps que Paul Biya passe le fanion.

Il n’en fallait pas plus. Un communiqué appelant à la « non candidature de Paul Biya » a été publié dans les réseaux sociaux et déposé auprès des représentations diplomatiques amies du Cameroun. Dans un autre communiqué parvenu à notre rédaction et signé de Jacques Fame Ndongo, secrétaire à la communication au comité central du Rdpc, Jean Nkuete, le secrétaire général qualifie cet appel de « vaste et grossière entreprise de désinformation, d’intoxication et de manipulation orchestrée pour saper le moral de nos compatriotes » Une situation qui vient remettre le débat sur le renouvellement de la classe politique et la problématique de désignation du candidat à la présidence de la république au sein du parti au pouvoir au Cameroun.

Le communiqué dans son intégralité

Le Secrétaire général du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, Monsieur Jean Nkuete communique :

Il est mis en circulation sur les réseaux sociaux et dans les représentations diplomatiques un faux appel à la non candidature de Son Excellence Paul Biya, président national du RDPC à la prochaine élection présidentielle, prétendument signé par des membres du Bureau politique et du Comité central ainsi que par de hauts cadres et des responsables du secrétariat général du Comité central du RDPC.

Le secrétaire général du Comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais confirme à l’opinion nationale et internationale qu’il s’agit bien d’un faux document qui participe de la vaste et grossière entreprise de désinformation, d’intoxication et de manipulation orchestrée pour saper le moral de nos compatriotes devant leur ferme soutien au président de la République dans les combats qu’il mène sans répit et victorieusement en vue de la paix, de l’unité nationale, de l’émergence de notre pays et de l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes.

Par conséquent, il invite à nouveau tous nos compatriotes de bonne volonté ainsi que les militantes et militants du RDPC à demeurer vigilants et mobilisés et à ne pas se laisser démoraliser par des manœuvres de déstabilisation qui se feront malheureusement d’autant violentes que leurs auteurs sont manifestement en perte de vitesse».

Yaoundé, le 6 décembre 2017

Le secrétaire à la Communication,

(é) Pr. Jacques FAME NDONGO

Source: camer.be

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons