Press "Enter" to skip to content

Première attaque à Mbanga: voici ce qui s’est passé

Pour la première fois depuis le déclenchement de la crise anglophone, la commune de Mbanga a essuyé une attaque armée attribuée aux séparatistes.
La tension n’est pas encore tombée à Mbanga, un arrondissement du département du Moungo, Région du Littoral. Une attaque armée a été enregistrée vers 7 heures du matin ce mercredi 13 juin 2018 à Kotto, un village non loin de Penda Mboko et limitrophe à Muyuka, une commune du Sud-Ouest, l’une des deux Régions anglophones en crise.

« Mon collègue se rendait en moto à un centre d’examen de CEP pour y assurer la sécurité. Il a reçu des coups de feu provenant des inconnus. Les autres camarades de l’armée ont accouru et la fusillade qui a suivi à amener les assaillants à s’enfuir, On a pu récupérer des armes » explique une source de la gendarmerie nationale dans un entretien exclusif avec Cameroon-Info.Net

Cette même source indique que les forces de défense et de sécurité contrôlent la situation sur le terrain. Elle faisait aussi remarquer que c’est la première fois que l’arrondissement de Mbanga est attaqué par des présumés sécessionnistes.

Le gendarme, Marechal des Logis Njamen, grièvement blessé par les terroristes, a été transporté de toute urgence à l’hôpital militaire de Douala.

Source: cameroun-info.net

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons