Press "Enter" to skip to content

Marlène Emvoutou clash sévèrement un Conseiller municipal Bamiléké

Outre la crise anglophone, le cauchemar ambazonien, le scandale des ordinateurs de Paul Biya, qui secouent le Cameroun, d’autres foyers de crises s’animent même si ils ne font pas l’objet d’attention flagrante. C’est le cas de la guerre des tribus entre Bamiléké et Béti.

Les Bamilékés qui se voient comme l’ethnie la plus riche et la plus imposante tandis que les Betis se voient comme les plus intelligents. La scène entre les deux ethnies sur les réseaux sociaux est devenue insupportable.

Entre insultes, propos discriminatoires et injurieux entre les tribus , le suprématisme tribal est à son comble. Suite à sa publication traitant les Bamiléké de porcs, Marlène Emvoutoiu clash un Bamiléké qui plus est Conseiller municipal de la marie DOuala 1er qui s’est confronté à elle. Comme toujours, ses réponses sont sèches.

A l’attention de monsieur celestin djamen
Conseiller municipal SDF à la mairie de Douala 1 er 

Monsieur ,

Je me permets de vous répondre à la suite de nombreuses sollicitations épistolaires que vous avez initiées sur Facebook,

aux fins d’interpeller les autorités judiciaires de notre pays sur l’outrage à la tribu bamileke dont Je me serai rendue coupable …

En effet , en lisant vos publications, j’ai constaté que vous interpelliez le procureur général près du tribunal de grande instance du mfoundi dans un language ordurier .

A s’y méprendre on aurait pensé que vous vous addressiez à un copain de bières ou à votre partenaire de partouzes.

Sinon ,comment comprendre qu’ un élu du peuple puisse designer une citoyenne par ” La pute de la République ” ?

Le mot ” République ” pour le symbole qu’il représente ne devrait – il pas être utilisé avec parcimonie?

De même , Vous semblez ignorer que l’outrage est un délit .

et donc, seul le tribunal de première instance est compétent pour connaître .

Autant d’incongruités m’ont poussé à m’interroger sur vos capacités intellectuelles et à questionner votre cv .

Sur votre profil Facebook ,on peut lire que vous avez étudié à l’université Paris II Panthéon Sorbonne .

Or ,toute personne qui connaît un peu les universités françaises, sait que l’université de Paris II est appelée Assas .

c’est la plus ancienne et prestigieuse école juridique de France .

Par ailleurs , en m’interressant à votre biographie qui a été publiée par le journal le Jour ,

j’ai appris que vous y avez obtenu un Dess en droit privé en 1996 .

Or , cette université n’a jamais proposé la formation que vous prétendez y avoir reçue .

Plus loin ,le journal ” le jour ” ,le seul qui ait établit votre biographie nous renseigne que vous avez ete collaborateur de la société EDRIC consulting en 2000 .

Après vérifications sur le site societe.com ,j’ai appris que cette societe a ete créée en 2004 et fermée en 2008 .

et donc ,vous ne pouvez pas y avoir travaillé puisque vous etes revenu au cameroun en 2000 après avoir raté le concours d’entrée au barreau .

Si je ne parviens pas à comprendre comment un étudiant formé dans l’une des plus prestigieuses universités de France peut échouer au concours du barreau ,

quand on sait qu’au Cameroun ,ce corps acceuille les cancres des facultés de droit ,je peux déclarer sans états d’âme que vous êtes un IMPOSTEUR .

Monsieur le conseiller municipal ,on ne peut pas bâtir un pays avec des imposteurs ,des faux diplômés qui plombent notre économie .

,car l’économie du 21 e siècle est une économie de l’intelligence ,de la compétence .

Et c’est dans cette imposture ,que vous imaginez que vous êtes une alternative sérieuse au régime du renouveau?

Le parti politique dans lequel vous militez a fait du repli identitaire son idéologie.

Nous savons que c’est le parti des anglo – bamileke car on oublie parfois que les bamenda sont des bamileke qui parlent anglais .

Cependant, les actes de solidarité de Maurice kamto envers les ambazoniens ont fini par me convaincre que pour un bamileke la solidarité ethnique est au dessus de l’intérêt supérieur de l’État .

Monsieur celestin djamen , en 1990 ,votre parti a fait assassiner des betis qui vivaient en zone bamileke, je parle de ce que j’ai vu .

ma famille et moi vivions dans une petite ville du moungo appelée manjo ,nous n’avions eu la vie sauve que parce que nous achetions les fameux cartons rouges ” Paul biya must go ” à 5000 fcfa ,

que nous présentions à chaque barricade pendant la période des villes mortes .

Ce sont ces événements tragiques de notre histoire qui fondent mes convictions politiques et non une partie de jambes en l’air qui aurait mal tourné .

Monsieur le conseiller municipal, je confesse que j’ai décidé de baptiser les bamileke les porcs.

Le porc est un animal domestique , mais il est difficile d’en faire un animal de compagnie.

tellement il est imprévisible et intéressé que par ce qui doit entrer dans son ventre.

Un adage dit : tout est bon dans le porc .

mais il y a des tribus et des religions qui ont déclaré Que cet animal est impur .

L’une des caracteristiques principales du porc est son manque d’hygiène corporelle et c’est le seul être vivant qui mange ses propres excréments.

Sur cette photo, on peut remarquer que les murs de votre maison ne sont pas très propres ,ce qui démontre un manque d’hygiène.

vos saillies ordurieres contre moi prouvent à suffisance que l’hygiène morale ne fait pas partie de vos priorités.

Alors puisque vous estimez que le mot bamileke est outrageant ,permettez moi de romancer et de dire que vous devez être fier d’ être un porc dans toute sa splendeur .

Source: Cameroonweb.com

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons