Press "Enter" to skip to content

Exécution extrajudiciare: le Col Didier Badjeck nie les faits

Dans une vidéo tournée dans l’extrême-Nord du Cameroun, des militaires (confirmés par l’accent camerounais et tenues militaires) ont exécuté sommairement femmes et enfants sans aucun procès possible.

Les militaires qui ont procédé à cette exécution extrajudiciaire ne précisent pas dans la vidéo les accusations retenues contre ces dernières. Ils parle de BH ce qui veut dire Boko Haram dans le jargon militaire camerounais.

Cette vidéo qui circule sur les réseaux sociaux a suscité la réaction du Col Didier Badjeck porte-parole de l’armée camerounaise qui, dans une publication sur sa page facebook, a catégoriquement refuté cette accusation. “Une grossière vidéo passe en ce moment, montée maladroitement de surcroît, qui attribuerait aux Forces de Defence Camerounaises, des séquences d’exactions commises sur des réfugiés. N’y croyez pas un seul instant” a-t-il précisé.

La région de l’Extrême-Nord du Cameroun est en proie aux attaques terroristes de Boko Haram mais les lois du Cameroun de par sa constitution, les lois internationales, les droits de l’homme, les lois de la guerre ne permettent pas d’exécuter les êtres humains de la sorte..

Ci-dessous la réaction du Col Didier Badjeck

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons