Press "Enter" to skip to content

Douala: Longue Longue convoqué au tribunal

Connectez-vous-connectez-vous, c’est la nouvelle innovation de l’artiste créateur Simon Longué Longué qui fait le buzz aujourd’hui dans les réseaux sociaux.

L’artiste Longué Longué dit avoir découvert un canal de communication qui touche directement la masse, Facebook. Entre annonces, promotions et interview, l’artiste utilise cette voix pour régler des comptes avec ses ‘’ennemis’’, c’est ce qui va le pousser à faire des sorties vidéos jugées diffamatoires contre Christian Monkam , des sorties qui vont surprendre plus d’un lorsqu’on sait ce qu’a fait cet entrepreneur pour l’artiste.

Pour comprendre la relation entre Simon Longué Longué et Christian Monkam, remontons en 2013 alors que l’artiste est incarcéré dans une prison en France.

Philippe Geni-santoni est l’avocat de l’artiste, dans un entretien accordé à SPE (La voix de la Diaspora)il donne des orientations ayant conduit à la libération de l’artiste. ‘’L’urgence ici est de réunir les financements pour proposer aux juges une situation qui permettra à Longue Longué d’être renvoyé au Cameroun,’’ selon son avocat cette mobilisation de fond devait ‘’permettre à l’artiste sa réinsertion pour finir sa peine hors de prison sous surveillance électronique. ’Expliquait Geni SANTINI pour qui Longue Longue en tant qu’artiste et créateur souhaitait une formation d’Ingénieur de son et surtout produire son sixième album.

Christian Monkam est celui-là qui réunira les fonds pour la libération de l’artiste c’est lui qui produira les deux derniers album de Longué Longué, (Afrique unie , monnaie unique et ne jugez point).

Entre insultes et diffamations, Christian Monkam a décidé de saisir les autorités compétences en France comme au Cameroun, l’artiste a reçu une notification d’huissier le convoquant au tribunal de Douala à NDOKOTI le 21 Décembre prochain.

Selon l’avocat de Christian MONKAM basé à Douala Me DATCHOUA Théodore du Barreau camerounais, l’artiste est en violation de la loi 303 et 305 portant diffamation et chantage contre une personnalité, il est passible d’une condamnation allant des dédommagements jusqu’à l’emprisonnement.

Christian Monkam ne compte pas se limiter au Cameroun, une seconde plainte contre l’artiste est déposée en France, SPE est allé à la rencontre de Me Delphine MEILLET du barreau de Paris pour comprendre le pourquoi de cette nouvelle poursuite contre l’artiste

Camerounais LONGUE LONGUE par la justice française, celle-ci explique’ ’poster les vidéos sur YouTube contre Christian Monkam , on a le sentiment qu’on est dans l’impunité, Mr Monkam est français et la France se dit légitime à juger Longué Longué. Malgré son interdiction d’entrer en France, il sera traduit devant le tribunal français, la plainte sera déposée la semaine prochaine auprès d’un juge afin qu’il soit renvoyé au correctionnel.

Le juge va lui adresser un courrier et le convoquer, il doit y avoir une coopération internationale judiciaire et ce sera un juge camerounais qui pourra le mettre en examen, même en son absence il sera condamné, à chaque vidéos contre Mr Monkam on le poursuivra’ ’conclut Me Meillet.

Source: camer.be

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons