Press "Enter" to skip to content

Des prostituées de Bruxelles en grève après l’assassinat de leur soeur camerounaise

Les néons du quartier Nord de Bruxelles ainsi que les fenêtres sont restés fermés hier après-midi (mercredi 06/06/2018,Ndlr) et même jusque tard dans la nuit. Après l’agression et la mort de l’une de leur, en début de semaine. Les travailleuses de sexe ont fait grève pour dénoncer l’insécurité grandissante dans laquelle elles travaillent.

Que ce soit le long de l’Avenue Louise, la gare du Nord,le quartier Alhambra ou le boulevard Anspach où on a souvent l’habitude de les découvrir en début de soirée, ces endroits ressemblaient en une espèce de ville morte-féminine hier soir. Et pour cause, dans la nuit de lundi à mardi, une femme d’origine dit-on camerounaise Eunice A. de 23 ans a été mortellement poignardée sur le trottoir de la rue Linné à Schaerbeek.

Les circonstances qui ont conduit à sa mort ne sont pas connues, a indiqué mardi le parquet de Bruxelles, qui précise qu’une vaste enquête est menée par la police fédérale, afin d’identifier le ou les auteurs.

Selon des médias locaux, la police a été appelée vers 04h 45 mardi dernier pour une femme gravement blessée sur le trottoir de la rue Linné à Schaerbeek, et lui a administré les premiers soins. La victime, une travailleuse du sexe, est décédée des suites de ses lésions à l’hôpital.

Des premiers éléments d’enquête révèlés par la RTBF, il ressort que la victime a reçu plusieurs coups de couteau d’un ou de plusieurs suspects.

Les travailleuses de sexe de la ville de Bruxelles comptent organiser une grande manifestation de rue dans les jours à venir pour dénoncer l’insécurité grandissante dans laquelle elles travaillent.

Source: Camer.be

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons