Découvrez le restaurant Samuel Eto’o aux Etats-Unis [PHOTOS]

0

Samuel Eto’o dans le monde de la restauration ! Ce n’est pas surprenant. Il a du flair pour le business en dépit de son talent pour le football. Le pichichi camerounais est aussi dynamique dans ses activités parallèles que dans sa carrière footballistique.

Avec une fortune estimée à 98 millions d’Euro, Samuel Eto’o est l’un des footballeurs les plus riches du monde dans le classement 2017 du site spécialisé britannique Goal.com.

Après la création de son propre réseau téléphonique nommé « Eto’o Télécom » en décembre 2011, l’attaquant d’Antalyaspor comme la plupart des joueurs internationaux a aussi lancé sa marque de prêt-à-porter.

Baptisée « Samuel Eto’o 9 », la nouvelle ligne de vêtements et de chaussures qui est déjà implantée en Turquie avec des points de vente en Turquie, Espagne, Angleterre, Portugal et en Russie.

Dans le social, il parle aussi bien de lui avec sa fondation « Samuel Eto’o » crée en mars 2006 dans le but de protéger l’enfance et la jeunesse tout en aidant les plus démunis.

Aujourd’hui, son nom retentit encore dans un autre domaine notamment celui de la restauration. Qu’en est-il exactement ? Le digne fils camerounais s’est-il lancé réellement dans ce domaine aux USA.

Il est révélé qu’actuellement un restaurant asiatique aux USA précisément à Chicago porte le nom de famille de l’ex de Nathalie Koah. Samuel Eto’o a démontré qu’il a de grandes ambitions pour lui, son pays le Cameroun de diverses manières.

Lui qui voulait entamer une carrière en tant qu’entraineur à la fin de celle footballistique peut bien investir dans le monde de la restauration. Le ‘moneymaker’ qu’il est, aucun domaine rentable ne lui échappe.

De plus, sa renommée est internationale, Samuel Eto’o est une icône mondiale, une légende footballistique. Son patronyme Eto’o constitue déjà pour lui un nom commercial, une marque pour ses chaussures et vêtements à travers le monde.


« Un nom qui fait vendre, un nom qui attire une multitude de foule, un nom mondialement reconnu et qui inspire une haute considération. »

Et si ce restaurant asiatique Eto’o ne lui appartient pas, il aurait pu donner son accord au propriétaire pour qu’il exploite son restaurant à moins que ce dernier n’ait pas déclaré son entreprise.

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!