Press "Enter" to skip to content

Coup d’etat contre Obiang: le supect accuse la police camerounaise du vol de 50 millions

Selon l’ancien officier supérieur à la tête du commando lourdement armé devant chasser Teodoro Obiang Nguema Mbazogo du pouvoir en Guinée-équatoriale le 28 décembre 2017, cette somme lui aurait été dérobée lors de son arrestation le 29 décembre 2017 à Douala.

Selon Le Jour, en kiosque ce vendredi 05 janvier 2018, c’est lors de sa présentation au Gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, et ses proches collaborateurs, que le général de brigade Mahamat Kodo Kani, déserteur de l’armée tchadienne s’est plaint en ces termes: «Qu’on me rende mon argent. Ce n’est pas mon argent qui a voulu faire le coup d’Etat. C’est moi».

C’est que, explique le journal, le soir de son arrestation à Douala, le général de brigade déserteur de l’armée tchadienne avait sur lui une importante somme d’argent estimée à plus de 50 millions de FCFA. «Des devises en dollars, euro et FCFA», apprend-on. «Certains policiers ayant procédé à son arrestation sont suspectés d’avoir délesté le général de brigade d’une part de son pactole juste au moment de son arrestation. Il s’agit notamment de la division régionale de la police judiciaire du Littoral et celle de la région du Sud», lit-on.

Depuis le 28 décembre 2017, une soixantaine de mercenaires de nationalités tchadienne, centrafricaine et équato-guinéenne ont été arrêtés à Kyé-Ossi, dans les hôtels de la ville. Mahamat Kodo Kani lui-même parle de 200 hommes devant être à ses côtés pour l’expédition équato-guinéenne. D’où les rafles qui se poursuivent à Ebolowa, la capitale régionale du Sud.

Mis en déroute par la police camerounaise, Mahamat Kodo Kani s’est exprimé en ces termes : «j’ai été au Mali, au Soudan, en Centrafrique, j’ai toujours réussi. J’arrive au Cameroun, c’est la police qui m’empêche de réussir mon coup et m’arrête !».

Source: cameroon-info.net

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons