Press "Enter" to skip to content

Ambazonie: un nouveau gouvernement mis en place en l’absence de Sisiku

Le vice-président du gouvernement intérimaire d’Ambazonia, suite à l’enlèvement du président par intérim, Sisiku AyukTabe Julius et 9 autres membres de son cabinet, a nommé Cde Barrister Harmony Bobga-mbuton, membre du département judiciaire de l’IG et deux autres membres du Conseil qui vont poursuivre le cours de la révolution du Cameroun du Sud / Ambazonia.
Cde Bar. Harmony Bobga-mbuton travaillera en collaboration avec 2 autres. L’annonce a été faite par le sous-secrétaire aux communications de l’IG, Cde Milton Taka, sur la chaîne de télévision Southern Cameroons Broadcasting Corporation.
Ces nominations interviennent dans un contexte tendu au moment le chef de la révolution d’Ambazonia et 9 autres ont été enlevés dans un hôtel d’Abuja et emmenés vers une destination inconnue.

Depuis hier, plusieurs plateformes de médias sociaux ont été inondées de messages textuels et sonores prônant un sursaut des fils anglophones. Cependant, le Conseil présidentiel de trois personnes travaillera selon les directives du vice-président. On s’attend à ce que le pouvoir revienne au président Sisiku dès que sa libération sera assurée.

Il faut noter que La République du Cameroun avait vu ces enlèvements comme un succès auquel ils pensaient que notre révolution échouerait. Le gouvernement camerounais est décontenancé, car le geste stupide du gouvernement nigérian, en connivence avec les autorités du régime de Yaoundé, a eu de graves conséquences. Une ville fantôme de trois jours décrétée sur tout le territoire d’Ambazonia et un boycott total des écoles a été religieusement respecté par les ambazoniens.

Les Ambazoniens sont plus que résolus et déterminés à obtenir leur indépendance. Les autorités de Yaoundé doivent savoir que les ambazoniens ont au moins 5 gouvernements successifs en attente, chacun étant prêt à intervenir en cas d’éventualité.

Nous attendons avec impatience que le Conseil présidentiel prenne immédiatement le pouvoir et continuer la révolution.

Columnist: Bareta.news

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons