Press "Enter" to skip to content

Affaire Eboutou et Sapack: les journalistes enchaînés au tribunal [Image]

Le procès de David Eboutou et Patrick Sapack prévu ce matin a effectivement débuté avec une scène hors du commun.

Selon le lanceur d’alerte Boris Bertolt, David Eboutou et Patrick Sapack sont arrivés ce matin au tribunal enchaîné comme des esclaves dans leur procès contre Amougou Belinga.

Cette scène a fait réagir, selon notre confrère, Me Simh qui est en audience dans le cadre d’une autre affaire. Ce dernier aurait demandé à la présidente du tribunal d’exiger que l’on retire les chaînes à Eboutou et Sapack qui ne présentent aucun risque pour la société.

Me Simh aurait aussi précisé qu’aucun texte de loi ne demande que des détenus de droit commun soient enchaînés quand on les amène au tribunal. Arguant qu’il ne s’agit pas ici de condamnés à mort, mais de consultants bien connus sur la place publique.

Après avoir constaté par elle-même les faits, le juge a demandé à ce la chaîne soit enlevée.

Il faut rappeler que Patrick Sapack et David Eboutou, deux consultants de la chaîne de télévision camerounaise Vision 4, ont été interpellés dans une brutalité l’année dernière puis jetés en prison quelques jours plus tard.
Le patron du groupe de presse l’Anecdote (auquel appartient Vision4), Jean Pierre Amougou Belinga accuse les deux journalistes de faux en écriture privée.

Facebook Comments

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Show Buttons
Hide Buttons