12 réalisateurs de clips incontournables au Cameroun

0

12 Pipiyou

Il était considéré comme le pionnier dans le monde du clip au Cameroun. Mort en 2016 dès suites de maladie, il est l’un des premiers à réaliser des clips au 237.

Il cumule près de 20 ans de carrière et des collaborations à n’en plus finir avec de nombreux artistes. Il est le réalisateur ayant réalisé le plus grand nombre de clips au Mboa. De son vrai nom Eminé Joseph Marcel, il se fait connaitre très tôt dans le milieu musical urbain embryonnaire camerounais dans les années 1990. Il réalise des clips pour Négrissim, DJ Bilik et Zomloa Family et bien d’autres.

Par la suite, il se met à collaborer avec des chanteurs de Bikutsi et Makossa. Il réalise dans ce sillage des clips pour Longué Longué, Prince Eyango, Narciss Price, JP Essome, Lady Ponce, etc. C’est d’ailleurs avec le clip de Lady Ponce « Secouer secouer » qu’il réalise son plus grand score en terme de vues (1 168 457) sur Youtube.

C’est dans le registre classique qu’il se fait davantage remarqué laissant la place à d’autres réalisateurs dans le domaine du Hip Hop. Mais il finit par revenir à ses premiers amours et réalise des clips pour X Maleya, Mbalè Mbalè, et bien d’autres.

Toujours très sollicité, il rêvait de se convertir dans le cinéma. Rêve qu’il n’aura malheureusement pas eu le temps de concrétiser.

Bobby Shamahn

On ne peut évidement parler des incontournables du genre sans parler de lui : Bobby Shamahn. Il est l’un des pionniers dans la réalisation de clips dans le paysage Hip-Hop du 237.

Propriétaire du label Red Zone qu’il monte avec ses amis Sultan Oshimin et Charlie Ngango, il réalise dans les années 2000 de nombreux clips qui révolutionnent totalement le paysage de la musique urbaine au Cameroun. Sur la plupart de ses clips, il signe avec le nom de son label.

Il réalise notamment des clips pour Sultan Oshimin, Les clés son of God et bien d’autres. Par ailleurs il est également rappeur (sa première passion) et très actif dans l’univers du showbiz. Son label Red Zone au delà des clips produits également des artistes.

10 Regis Talla

C’est l’une des pépites de la réalisation de clips au Cameroun. Regis Talla, 38 ans, a en effet su marquer son temps en inscrivant son nom au dos de plusieurs réalisations de clips qui font la fierté du monde musical camerounais.

L’ancien de l’université de Yaoundé 2 qui est aujourd’hui à la tête d’une maison de production R. Talla Films, auteur de clips populaires tels que ceux de Spido « Tu as quelle tête? » ou encore celui de la jeune chanteuse Evina « Pohti ». Une valeur sûre assurément.

9 Kamina Pictures

Daniel Kamina de son vrai nom est un réalisateur discret mais prolifique. Avec son label Kamina Pictures, il s’est imposé au fil des années comme un réalisateur incontournable sur la scène musicale. Depuis 2005, date à laquelle il reprend la direction de ce label qui appartenait d’abord à son père, il signe plusieurs clips de qualité.

Ses collaboration vont de Valsero avec « Ce pays tue les jeunes » à Charman M avec « Franchement, fais moi bisou » en passant par Sergeo Polo « Homme infidèle« .

Mais c’est avec le clip de la chanson « Pala pala » de la chanteuse Mani Bella réalisé en 2014, qu’il se ferra davantage connaître sur le plan international. Aujourd’hui, il enchaîne les projets aussi bien au Cameroun qu’à l’extérieur.

8 Shamak Allharamadji

Il est certainement l’un des réalisateurs les plus performants de sa génération en matière de clips. Shamak Allharamadji est devenu une référence au Cameroun en ce qui concerne la réalisation de clips pour les artistes. A tout juste 32 ans, il a déjà réalisé les vidéos de plusieurs grands noms de la musique camerounaise urbaine tels que X Maleya.

Mais il est davantage connu pour avoir réalisé le clip de la célèbre chanson « Hein père« de Stanley Enow en 2013, plus d’1 million de vues sur Youtube à ce jour. Un clip qui par la suite lui a permis de travailler avec de nombreux autres artistes de renom.

Aujourd’hui, ce jeune réalisateur qui fait la fierté de l’industrie musicale au Mboa évolue sous son propre label »Brain Films » spécialisé dans les clips vidéo.

Mais il ne compte pas rester ad vitam aeternam dans cet univers, car il aimerait intégrer l’univers du cinéma qui l’a toujours fasciné et réaliser plusieurs longs métrages de fiction. Il nous surprendra certainement comme il a toujours su le faire !

7 Mr Adrenaline

Il fait partie au même titre que Dr Nkeng Stephens (d’ailleurs ils sont amis) de la nouvelle vague de réalisateurs de clips au Cameroun. Son travail est très apprécié par les artistes. Passionné d’effets spéciaux et par le travail sur les couleurs, c’est avec ces éléments qu’il singularise ses œuvres par rapport à celles d’autres réalisateurs.

Il est à la tête de sa propre structure appelée AVFXStudios. Sur son compte Youtube on ne retrouve pas que des clips mais aussi des essais de films avec effets spéciaux. On comprend aisément qu’il aimerait dans le futur mettre les pieds dans le cinéma.

Qui sait, peut être nous servira t-il un de ces quatre un « Matrix » made in 237 !

6 Max Ngassa

Ce nom ne vous est certainement pas inconnu Wanda Peeps, bien que ce genie camerounais travaille le plus souvent loin des frontières nationales. Eh oui, la carrière de Max Ngassa commence au Gabon, pays qu’il rejoint juste après sa formation en Grande Bretagne.

Max Ngassa gravit alors les échelons en apprenant auprès des plus grands avec comme leitmotive un seul objectif : celui de casser les stéréotypes sur l’Afrique. Pari réussi au final puisqu’aujourd’hui, la qualité du travail de Max Ngassa est reconnue par de nombreuses stars qui lui confient leurs projets.

C’est le cas de Charlotte Dipanda, Fally Ipupa ou encore Ferre Gola pour qui, il réalise des vidéos. Des lauriers sur lesquels ne veut pas s’endormir ce Lion Indomptable de la réalisation qui annonce de très belles choses dans un futur proche.

5 Mr Tcheck

Mr Tcheck est quelqu’un de très discret et peu prolifique. Mais il s’est imposé sur la scène du clip camerounais gr’ce à « Coller la petite » de Franko.

Un clip qui est entré dans l’histoire de la musique camerounaise car il détient à ce jour le record de vues sur Youtube, soit près de 47 millions de vues !

Propriétaire du label Sky Star Films avec lequel il réalise ses clips, il travaille avec plusieurs artistes tels que Letis Diva, Naith Cool et bien d’autres.

Il fait clairement partie aujourd’hui des réalisateurs de clips sur qui il faut absolument compter pour le futur.

4 Adah Akendji

Adah Akendji dispose de deux casquettes à lui seul. Il est réalisateur de clips mais aussi chanteur. Nous vous avions présenté son single « Wan O Bi » en juillet dernier.

Mais c’est sous sa casquette de réalisateur de clips qu’il est le plus connu et c’est d’ailleurs dans ce domaine qu’il excelle. Il s’est très vite démarqué en proposant des clips avec des images très lumineuses et qui racontent pour la plupart de véritables histoires. Parmi les artistes qui sont déjà passés devant sa camera, on peut citer Teety Tezano, Jay Jay ou encore Michael Kiessou.

Mais l’artiste avec lequel il s’est le plus démarqué demeure Mr Leo avec le clip du titre « On va gérer » qui affiche plus d’1 million de vues sur Youtube.

3 NS Pictures

Derrière NS Pictures se cachent plusieurs jeunes créatifs dont Eugène Sotti, en photo ci dessous, qui en est le leader. NS Pictures fait partie des pionniers dans la réalisation de clips au Cameroun.

Ayant subi plusieurs évolutions au fil du temps (avec notamment le départ de certains membres du groupe) NS Pictures peut être considéré aujourd’hui comme une référence dans le domaine du clip au Cameroun.

Cette boîte a travaillé avec de nombreux artistes de renom au Cameroun. CMinaire, X Maleya, Michael Kiessou, Charlotte Dipanda, Locko, … tous sont passés devant les cameras de ce groupe. Un nombre important d’artistes qui a surement été séduit par la capacité de NS Pictures à toujours proposer des images plutôt bling bling et flashy !

2 Dr Nkeng Stephens

Dr Nkeng Stephens fait partie de la nouvelle vague des réalisateurs de clips au Cameroun. Il s’est fait connaitre du grand public par la réalisation du clip « Rastafari » de Daphne. Même si la vidéo n’a pas battu de records en terme de vues sur Youtube, elle a néanmoins révélé le potentiel créatif de ce jeune camerounais.

Il a par la suite réalisé plusieurs autres vidéos de l’artiste Daphne avec qui il serait en couple (c’est ce que le kongossa dit oooh!). Son talent lui a également permis de réaliser les clips d’autres artistes tels que Blanche Bailly, Rythmz et bien d’autres.

Il appartient à la génération qui va certainement apporter un souffle nouveau dans la réalisation de clips au Cameroun…

1 Ndukong Bertrand a.k.a Febuary 16th

Connu dans ses débuts sous le nom Febuary 16th, Ndukong Bertand est devenu au fil des années un des réalisateurs incontournables de clips au Cameroun. Bien que travaillant désormais uniquement avec les artistes de l’écurie New Bell Music propriété de son frère Jovi après avoir signé des clips tels que « Fine Boy » de Magasco ft. Duc Z ou encore « Bonbon Alcoolisé » de Maxtor, il a tout de même su se démarquer par sa créativité.

Il s’est surtout fait remarquer par sa fascination pour les nuances de couleur sépia qu’on retrouve dans plusieurs de ses clips.

L’un d’eux, « La sauce » de Reniss, culmine aujourd’hui plus de 3,5 millions et demi vues sur Youtube.

Très créatif, il est également infographe et signe tout le travail graphique des covers des albums et EP de New Bell Music. En parallèle à sa carrière dans la réalisation de clips, il aspire également à devenir réalisateur de films.

Avec son label Febuary 16th Films, il a d’ailleurs été primé récemment en Espagne pour un de ses courts métrages de fiction au festival we art water film 2016 pour sa proposition « Maximize« .

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your name here
Please enter your comment!